Objectif Video Nice
  • fr

Chapelle de la Providence 2019

Chapelle de la Providence

La Chapelle de la Providence accueille le commissariat de Fabien Danesi grâce au mécénat de la Fondation de Cessole. Implantée dans le Vieux Nice, la Providence est un centre culturel de proximité. La Semeuse y développe des activités culturelles et artistiques accessibles au plus grand nombre (cours de musique, d’arts plastiques, centre de loisirs). Il mène simultanément une action de sensibilisation culturelle en direction des publics scolaires et des personnes n’ayant pas régulièrement accès aux activités culturelles. Le centre est également un lieu de résidence artistique et accueille toute l’année des concerts, expositions, rencontres, conférences et lectures.

L’aura et la mesure propose un dialogue entre deux artistes de générations différentes, Ange Leccia et Yuyan Wang. Dans les deux cas, leur œuvre travaille l’image vidéo comme une matière vivante qui s’offre sur le mode de l’hypnose. Elle appelle un état onirique d’absorption et sollicite le spectateur de manière ambivalente, entre désir et suffocation.

Ouvertures :

  • Samedi 23 novembre : 14h-18h
  • Dimanche 24 novembre : 10h – 13h / 14h-18h
  • Samedi 30 novembre : 14h-18h
  • Dimanche 1er décembre : 10h – 13h / 14h-18h

Nymphea, Ange Leccia, 2014
Nymphea, Ange Leccia, 2014

Nymphea,
Ange Leccia           

Durée : en boucle

Année : 2014

A propos de l’oeuvre et de l’artiste : 

Un visage féminin apparaît sous l’eau, dans un moment en suspension. Entre intimité et distance, perte de contrôle et concentration, il n’est qu’un jeu d’apparences, une énigme en continuelle métamorphose.

Sunshine that we hate, it doesn’t mean a thing, WANG Yuyan, 2018
Sunshine that we hate, it doesn’t mean a thing, WANG Yuyan, 2018

Sunshine that we hate, it doesn’t mean a thing,
Yuyan Wang   

Durée : 6 minutes et 50 secondes

Année : 2018

A propos de l’oeuvre et de l’artiste : 

Une voix place le spectateur dans un état d’attention flottante tandis qu’un spectacle de danse est projeté au ralenti – comme un rêve fétichiste et abstrait.