Plan de site

Plan de site

Musée Art Naïf

@Thom van Rijckevorsel
@Thom van Rijckevorsel

Musée International d'Art Naïf Anatole Jakovsky

2020

Château Ste Hélène 23 av Fabron, 06000 NICE

Stranger than Paradise

 

Programmation OVNI

 

Les artistes de l’exposition sont invité.e.s à entrer en résonance avec l’esprit du Musée International d’Art Naïf Anatole Jakovsky. Les artistes Naïfs y sont présentés sous l’angle de l’utopie, du merveilleux proposant des mondes rêvés où la fête, la musique, le motif, le champêtre et la nature priment. L’Art Naïf, protéiforme, est complexe à définir. Il suscite notre curiosité par de nombreux aspects : la figuration de la nature et de l’Humain, le non-usage de certaines techniques, la non-historicité de son développement -qui semble échapper aux logiques de l’histoire de l’art- et enfin une tendresse particulière pour l’étrange. 

 

Empruntant son titre au film de Jim Jarmush Stranger Than Paradise, l’exposition invite à la flânerie dans un paysage étrange composé de peintures, sculptures, photographies et vidéos au deuxième étage du Château Sainte Hélène, une demeure entourée d’un grand parc. L’horizon joue un rôle important dans l’exposition comme dans le film. Il suggère une direction et la possibilité infinie de ce « quelque chose » d’autre auquel le visiteur pourra rêver en quittant le musée qui accueille la collection d’Arts Naïfs de la ville de Nice.

 

Commissariat Bérangère Armand 

@Iris Martin, 3 ways to peel an orange, 2020 - sélection Stranger Than Paradise
@Iris Martin, 3 ways to peel an orange, 2020 - sélection Stranger Than Paradise

Iris Martin

3 ways to peel an orange

Vidéo, 5' 11 min, 2020

3 ways to peel an orange est un poème combinatoire généré grâce à différents scan 3D de fruits et de peaux de fruits trouvés sur internet. Ce procédé consiste à fabriquer des images en mouvement constituées de phrases ou d’objets tirés de façon quasi aléatoire dans une base de données. L’artiste expérimente et invente des protocoles automatisés dans le but d’en extraire un certain illogisme, tant dans les images, les mots, le son ou le sens.

 

A propos de l’artiste 

Après un cursus partagé entre l’école municipale des Beaux-Arts de Sète, puis Nîmes et enfin Paris, Iris Martin (1989) prolonge sa formation dans une école de langages informatiques à Centrale Marseille afin d’approfondir ses recherches autour de la poésie générative et de l’expression combinatoire. Elle diffuse son travail sur différentes plateformes numériques et crée ses propres outils de communication. En collectionnant les expérimentations intuitives liées au code, elle démystifie les pratiques numériques habituelles. A travers ses collaborations avec des artistes et des structures sociales, elle s’engage dans des projets collectifs et participatifs, dans le but de se réapproprier les outils informatiques.

Thom van Rijckevorsel

What I Need To Know

Vidéo boucle, 5' 44 min, 2020

Les mains de l’artiste pétrissent un morceau d’argile. L’argile est un écran vert en constante évolution sur lequel la même vidéo est transférée avec une fraction de seconde d’avance. Les mains essaient de saisir le matériau, mais ce dernier a toujours une longueur d’avance. L’image renvoie à des questions d’autonomie et de contrôle personnel et humain à l’ère des algorithmes.

@Anne Huijjnen, Situation, 2011 - sélection Stranger Than paradise
@Anne Huijjnen, Situation, 2011 - sélection Stranger Than paradise

Anne Huijnen

Situation

Vidéo, 4' 11 min, 2011

@Anne Huijnen, Appelmoes
@Anne Huijnen, Appelmoes

Anne Huijnen

Appelmoes

Vidéo, 1' min

irene suosalo