Plan de site

Plan de site

La passerelle 2018

@La passerelle
@La passerelle

La passerelle

2018

La Passerelle c’est l’espace culturel pour tous. Ici vous pouvez profiter d’expositions, de spectacles mais aussi d’un bon repas dans un cadre chaleureux.

@Julien Carpentier
@Julien Carpentier

Étudiants de la Villa Arson

Association des étudiants de la Villa Arson

Programme de la projection:

 

Arnaud Arini,  MAISON POUP, 2 minutes, 2018

Cette vidéo joue sur l’étrangeté d’une différence d’échelle entre l’espace intérieur d’une maison de poupée et extérieur réel. Le contraste entre l’image et le son exagéré moque les effets numériques du blockbuster hollywoodien.

Vincent Berger,  Gossip Bots, 2,47 minutes, 2018

Un dialogue de sourds, absurde s’envenime entre entre deux personnages travestis autour d’une table de jardin. L’ interaction entre les deux acteurs s’inspire d’une expérience réalisée en 2017 par les chercheurs en intelligence artificielle de Facebook.

Quentin Blomet, Vidéo-monde, 2,55 minutes, 2016

Un démiurge intervient dans sa fragile création pour en activer les mécanismes.

Julien Carpentier,  POOPBUSTER, 4,31 minutes, 2018

POOPBUSTER nous raconte une histoire très simple : dans un centre d’art désert, un fantôme à l’allure cartoonesque fait la rencontre d’un aspirateur abandonné après la dernière exposition.

Désir D’enfant et Louise Mervelet,  C’est pour ça que tu t’es maquillée ce soir?, 5,30 minutes, 2017

La vidéo est une adaptation d’une pièce de Jeanne Moynot et Anne-Sophie Turion. Deux jeunes femmes s’amusent à de vrais faux jeux de rôle, beaucoup de scènes sont filmés sur le mode du P.O.V, très usité dans le porno, ces 5 femmes réelles ou fictives forment un collectif de mortes vivantes.

Hayoung Kim,  Coréen de l’Ouest et l’Est, 2,51 minutes, 2017

Cette vidéo est réalisée à partir du détournement de la notion de nationalité et d’identité. Je me suis posée la question par rapport mon identité personnelle et sociale depuis que je suis en France. À partir du concept d’auto-cannibalisme comme métaphore d’une société qui s’embrouille.

Elvire Ménétrier, JE SUIS EPONGE, 4 minutes, 2017

Je suis éponge montre la destruction d’une sculpture. Un squelette humain échelle 1 sculpté en Végétaline disparaît dans son socle en éponge, fondu par la lumière qui l’éclaire. Le son qui l’accompagne est une composition réalisée à partir du bruit d’excavatrice du film Fellini-Roma, que j’ai réinterprété et harmonisé ; lorsque la découverte des fresques (enfouies derrière un mur) les fait disparaître.

Stanislas Paruzel, Landes of Tornado, 7,55 minutes, 2017

Un épouvantail, des corbeaux, une tornade et une équipe de tournage sont en proie aux effets spéciaux du film qu’ils sont en train de tourner. Landes of Tornado est une refonte du cinéma, un cinéma maniériste qui joue avec ces références pour prolonger son histoire.