Plan de site

Plan de site

Le 109

La grande halle - 109

2020

89 route de Turin, 06300 NICE

La grande Halle est un des espaces des anciens abattoirs frigorifiques de la Ville de Nice réhabilités en friche culturelle pluridisciplinaire, intitulée Le 109.

Elle accueille des expositions de différentes associations ou commandes municipales.

@Halida Boughriet, Implano de Arisana, 2020
@Halida Boughriet, Implano de Arisana, 2020

Halida Boughriet

Implano de Arisana

Cette œuvre est une commande de la biennale de l’image en mouvement Movimenta (commissariat Mathilde Roman) en 2017. Initialement prévue pour l’espace public niçois, dans une scénographie conçue par Marc Barani, elle sera présentée cet automne dans la grande halle du 109.

 

Le cours du fleuve du Paillon, conduit naturellement au quartier nord de l’Ariane à Nice. L’artiste Halida Boughriet a été invitée à y résider pour produire une œuvre à partir de sa rencontre avec ce territoire. Elle a mis en place un protocole associant mise en scène et immersion documentaire, accompagnée dans sa découverte des lieux par des associations locales et par le regard individuel de six femmes. Elle les a filmées dans des situations communes tout en récoltant des bribes de leurs vies individuelles : des récits, un poème ou un morceau de piano. Dans une approche sensible des abords du Paillon et de l’urbanisme de l’Ariane, la caméra fixe des images trouvées sur le chemin, baignées de la douceur de la lumière d’été, révélant la poésie des lieux mais aussi les multiples fissures sociales qui les traversent. Le rythme lent, parfois même ralenti, chorégraphie les paysages et les corps, transfigure l’urbanisme par des cadrages révélant la dimension cinématographique de ces lieux. Le temps de l’avant et de l’après se relient dans une interrogation poétique et politique des devenirs des banlieues, énoncée ici par ceux qui les habitent. Projetée dans un dispositif hexagonal immersif mais ouvert sur le dehors, l’oeuvre met en résonance différents visages de Nice, accueille l’ailleurs d’un quartier stigmatisé dans le centre ville, invitant à le regarder différemment.
Mathilde Roman – (Docteur en arts et sciences de l’art et critique d’art)

 

Retrouvez ici le dossier de presse.