Plan de site

Plan de site

Librairie Vigna

@Librairie Vigna
@Librairie Vigna

Librairie Vigna

2018

La librairie Vigna propose des livres d’occasion et quelques titres neufs autour des cultures homosexuelles, queer, du féminisme, un rayon beaux-arts, des ouvrages sur le cinéma, le théâtre, la poésie…

@THEM
@THEM

THEM

I am not your Blue Velvet

2017

Une histoire de mode réalisée par Réda Ait et stylisée par Veronika Dorosheva pour FUCKING YOUNGMAGAZINE. SOUND DESIGNED par Maxime Bergougnoux.ACTEURS Raya Martigny, Daniel Krone, Leni Bolt et Simon Purven.

 

THEM, fondé et dirigé par Réda Ait en 2015, est une production DIY qui vise à trouver, suivre et examiner la vie et les histoires d’individus qui offrent leur vie, leurs expériences et leur vulnérabilité en tant que story-board. THEM utilisent la photographie et les images animées pour documenter ces expériences, dans le but de se rapprocher le plus possible de la réalité de ses sujets.C’est le pilier de notre quête d’intimité. Il s’agit de rencontres globales, capturées dans un moment précis. Globalement, c’est le désir de filmer les autres. L’idée est simple : représenter un individu à travers son univers, tout en s’appuyant sur les caractéristiques sociales et esthétiques qu’il incarne. En fin de compte, THEM est un projet qui rassemble des portraits de type documentaire pour mettre en évidence la variété des relations que l’individu moderne a le potentiel d’entretenir avec son corps.C’est l’amour de l’autre, le désir de partager la singularité de chacun. C’est l’histoire de passionnés de cinéma qui cherchent à capturer la beauté du corps à travers le potentiel d’intimité du format documentaire.Ils cherchent à connaître l’Autre à travers l’exploration des communautés dites marginalisées. L’idée est d’illustrer que nous sommes tous, à notre manière, les héros de nos histoires quotidiennes.

THEM

Monica

2016

Monica est un court documentaire sur une prostituée mexicaine vivant à Paris et qui rêve de devenir danseuse de ballet. Le film présente brièvement un personnage fort confrontant son rêve à la dure réalité de la grande ville.

@Trenzación
@Trenzación

Chotas en transición

Trenzación

Chotas en transición présente:

 

Trenzación de Maque Peyrera et Verena Melgarejo Weinandt

Dans Trenzación, nous abordons les processus identitaires à travers différentes formes de production de connaissances et de détenteurs d’intelligence tels que la nature, le corps, les traumatismes et les rêves qui sont capables d’absorber, générer et exprimer une transformation continue. Nous considérons les cheveux et surtout les cheveux tressés comme un médium qui nous inspire de nouvelles façons de produire des connaissances, de réfléchir sur les processus de transformation, de repenser ses implications sociales et politiques et de nous relier à notre héritage ancestral. Dans ce travail, nous étudions les concepts «Nepantla «de Gloria Anzaldúa et «Ch’ixi»de la sociologue bolivienne Silvia Rivera Cusicanqui.

 

A propos du collectif’ Chotas en transición’ (De Bolivie, basées à Vienne et Berlin)

Notre travail se penche sur l’émotivité, les affections, les relations, les possibilités d’autonomisation entre notre patrimoine ancestral et culturel et la façon dont il dialogue avec les différentes expériences aui nous ont été données par les autres cultures dans lesquelles nous vivons. Par conséquent, les expériences que nous avons et le travail que nous générons proviennent de la reconnaissance des contradictions, du mélange, de la « liminalité » des lieux dans lesquels nous habitons. Nous sommes des Népantleras, celles qui errent entre les cultures et dont la place est « entre-deux », nous sommes des Ch’ixi, nous venons de diverses influences, nous formulons notre féminisme à partir de stratégies de guérison et de décolonisation qui conduisent à décoloniser notre corps, notre âme et notre esprit avec amour et conscience.

@Rabbit Hole
@Rabbit Hole

Rabbit Hole

Fatriotima, bande-annonce des performances et de l’événement éponyme, 02min 15s, 2013

François trouve des champignons perdus parmi les prairies, et avec eux fait le chemin du salut psychédélique. Jacinthe, expérimentée avec son couteau, coupe la laine directement dans le dos des moutons, et avec eux fait une fausse barbe et une fausse moustache. Suivie par les deux autres, Lúcia se jette dans le trou. Elle soulève ses jupes et en fait un parachute. Toujours dans la loge, Maria s’attarde sur les tenues qui pourraient briller à la lumière noire, ajuste sa couronne en plastique et peint un bindi au centre exact de son front. A genoux devant la scène, des petits bergers, la bouche grande ouverte. Des machines à fumée et ballades techno, entre lesquelles se déroule l’apparition d eMarie ! Autour de sa tête, des néons et des projecteurs dessinent une auréole. Un seul adjectif a pu décrire ce mois de mai depuis : « C’était DI-VIN ! »Crédits :Concept : L’équipe créative de Rabbit Hole

Réalisé par : Pedro Marum et Anze Persin

Directeur de la photographie : Anze Persin

Rédacteurs en chef : Jules Barbier, Pedro Marum

Conception de costumes : Productions Twisted Soul

Modèles : Parti Monteiro, Rafael Cavaco, Marie Lopes, Mafald

Musique : Salem – Nuit du Roi

Special thanks to: Hotel Florida, João Pedro Vale, Nuno Alexandre Ferreira, Edie Läpore, Luís Infante

 

Pós Antropoxeno, vidéo-documentation de la performance éponyme, 02min 46s, 2015

Dans les environs d’un paradis post-humain, la mélancolie d’un retour à la nature demeure. L’ère géologique du post-anthropocène est habitée par des mouvements techno-ontologiques, construits par la promesse de quelque chose qui n’a jamais vu le jour et le manque de ce qui n’a jamais existé. Des êtres sans continuité, avec le désir de retourner au royaume des sens sans jamais y avoir été. Une énergie paradoxale est alimentée par l’ignorance de l’inconnu. Un avenir avec des désirs du passé sans passer par le présent – un fossé entre pré et post histoire.

Conception et production : Rabbit Hole

Commandé par : Théâtre Sá da Bandeira, Santarém

Interprètes : Joana Sousa, Mariana Pinho, Mariana Vieira, Milu Matos, Pedro Marum

Vidéo : Joana Sousa, Jules Barbier, Pedro Marum

Son : Mariana Vieira, Pedro Marum

Documentation : Carolina Colaço Pereira, Frederico OM

Remerciements particuliers à : Sara Orsi, Arquivo 237, Pedro Barreiro

 

Ororo Rises, bande-annonce des performances et de l’événement éponyme, 1min 51s, 2014

Rabbit Hole amène une nouvelle super héroïne à Queer Lisboa prête à combattre le mal ! Ororo, leTempestiva, appelle les vents forts de l’Est et fait exploser le ciel, arrivant juste à temps pourdéfier le méchant qui attaque son village. En gagnant cette manche, les crapauds commencent à tomber du ciel le long du parcours, avec des tonnerres, pendant que nous célébrons, inondant ZDB de performances, de musique et d’installations éblouissantes.En présence de l’artiste kenyan Ato Malinda, qui présentera la performance « Untitled derivative fromMshoga Mpya, or the New Homosexual » (2014), suivi par le rythme des chanteurs pop suh comme Cher, Emili Sandé et Tracy Chapman.Avec des performances d’Ato Malinda, Edie Läpore, Violeta Lisboa et Telma João Santos.
Musique de Dj Pedro Marum, Dj Minoria, Dj Mariana Vieira et Family Dar Cho.

Crédits :

Scriptwrite : Pedro Marum

Direction : Joana Sousa

Rédacteur en chef : Joana Sousa

Caméra : Joana Sousa, Vera Belchior

Acteurs : Sara da Graça, Diogo Lopes

Musique : X MEN (thème de la série télévisée)

En collaboration avec Queer Lisboa 18 et Galeria Zé dos BoisRemerciements particuliers à : Hôtel Florida

 

Trail to Void, vidéo, 3min 30s, 2013

Un défi sexuel pour une exposition dans un cabaret futuriste finit par une transformations des genresentre perles et métal. L’atmosphère sans vie fait monter la tension entre les corps et la reproductionmanque de passion – à l’avenir, nous sommes tous des ombres virales et lumineuses du passé, vivant sur les souvenirs des mers et des océans profonds. C’est là qu’on va, c’est notre piste.

Crédits :

Directeur de la photographie : Pedro Marum

Edition : Jules Barbier

Son : Pedro Marum

Avec : Jules Barbier et Mariana Marques

Musique : Le manteau de Haxan – Le miroir réfléchissant (Partie 2)

 

A propos:

Rabbit Hole (Du Portugal, basé à Lisbonne

)Rabbit Hole est un collectif artistique et une plate-forme visant à créer et à maintenir un espace inclusif pour la présentation de l’art contemporain et des artistes ainsi que de ses propres productions artistiques, en promouvant les idées alternatives, la pensée critique et l’expérimentation. Les membres de Rabbit Hole proviennent d’horizons aussi diverses que l’économie, la danse, les sciences politiques, la performance, le cinéma, la photographie, etc.Nous ne définissons aucune hiérarchie entre les moyens par lesquels nos projets artistiques sont générés, du théâtre aux installations, débats, expositions, programmes de cinéma, performances, fêtes/techno raves et articles. À travers notre travail, nous étudions les utopies queer, les corps et identités non normatifs, la technologie comme une possibilité pour la transcendance des données et des liens culturels, ainsi que l’engendrement d’espaces pour la réalisation de ces possibilités.Rabbit Hole est une association culturelle officielle basée à Lisbonne depuis 2013 et s’est associée à diverses institutions culturelles à travers le pays telles que la Galeria Zé dos Bois, le Musée du cinémaportugais en collaboration avec l’Ambassade d’Autriche et malavoadora.porto. C’est aussi un projet
soutenu par Rua das Gaivotas6, un espace culturel dédié à la présentation d’artistes et de collectifs émergents, une association qui a accordé à RH des fonds publics et municipaux pour la création d’une pièce de théâtre et une installation questionnant le processus de gentrification à Lisbonne.