Website map

Website map

Edition 2021

© Graphisme Claude Valenti / Fond visuel Emmanuelle Nègre, 2021
© Graphisme Claude Valenti / Fond visuel Emmanuelle Nègre, 2021

Edition 2021

Cette nouvelle édition a pour marraine Muriel Mayette-Holtz. Directrice du Théâtre de Nice, première femme à avoir dirigé la Villa Médicis à Rome, comédienne et metteuse en scène lumineuse. 

 

"A lion in my room", le titre de l'édition 2021 du festival OVNi annonce toute l'énergie artistique qui se déploie dans les chambres d'hôtel, et au delà, pendant les quelques jours du festival Objectif Vidéo Nice, fin novembre et début décembre.. 

 

Après une ouverture au pôle 109 le 19 novembre avec le festival Artifices, OVNi commence son parcours à la Libération et poursuit sa route jusqu'au port le 20 Novembre.

 

De nombreuses propositions égrènent le festival jusqu'au week-end d'OVNi dans les hôtels.

 

Du 3 au 5 décembre 2021, OVNi fédère 5 hotels niçois pour une proposition artistique dans leur lieu.

 

L'hôtel Windsor invite des instituts culturels étrangers en collaboration avec le FICEP ainsi que des collections, tandis que les artistes émergents de la région Sud s'installent principalement  à l'hôtel West End et à l'hôtel Splendid. A la Malmaison, une suite de "dédales" est présentée de chambres en chambres et "Alter Ego" envahit la Villa Rivoli.   

 

Une vraie découverte de l'art vidéo et du patrimoine niçois ! 

©Michael Rougier/The LIFE Picture Collection
©Michael Rougier/The LIFE Picture Collection

A Lion in my room

When the title « a lion in my room » dawned as the theme for the 2020 edition of OVNi festival, no one could have expected the catastrophe that Covid-19 would caused. These words come from Allen Ginsberg’s poem : « The lion for real ». In this poem, the narrator gets back home and finds a lion in his living room. He tries to escape from it but fails. No one believes him when he describes his misadventure. This seems to reflect the period we are living in. Scientists, whistleblowers, artists had already warned us about our own lions. Nonetheless, we often continue to live as if those lions do not exist. Ever since, « a lion in my room » has taken on a broader meaning. The reality of the pandemic imposes itself upon us. Overnight, here we are, all of us confined, locked in, facing ourselves and the situation. OVNi 2020 is mirroring our own lions, our own personal and collective challenges, our own fights and interrogations. To quote Albert Camus, we could say that our era is forbidding us to become disengaged from it. The artist « is embarked on the difficult time of his era».

 

Bérangère Armand – curator